Mon p'tit bonhomme de chemin vers la communication

Mathilde Lestoquoy

 

Arrivée à la fin de mes 2 années de classe préparatoire littéraire à Lille, une question s’est imposée à moi : et ensuite ? Il m’a fallu un peu de temps pour comprendre ce qui me passionnait – l’écriture, la lecture, la veille,- et ce qui me définissait – l’empathie, l’échange, le partage. de

Ces réponses m’ont guidées vers la Licence 3 en InfoCom (Informations et communication) de Toulouse. Confortée dans mon choix, j’ai poursuivi en Master 1 InfoCom et Master 2 AGCom (Administration et Gestion de la Communication).

Mathilde Lestoquoy

À propos

Disney-ovore, je me suis souvent prise pour une princesse alors que mes aventures ne se passaient que dans mon imagination… Pour le plus grand bonheur de tous (ou pas d’ailleurs), je me suis mise à mettre sur papier certaines de mes histoires fantasques pour leur donner un second souffle hors de ma tête. Certaines ont alors pris vie lors de concours de nouvelles.

J’étais bien dans ma tête, il ne manquait plus qu’à l’être dans mes baskets ! Comme toujours j’avais besoin de tout essayer : natation, judo, football, hockey sur roller, tennis, (un peu d’) équitation, (un peu de) gymnastique, (BEAUCOUP de) danse moderne, course et aujourd’hui la musculation. (Et oui je pense déjà au handball pour l’an prochain). Pour les activités plus calmes, j’ai aussi fait de la guitare et de l’art floral.

Vous l’avez bien compris, je suis touche-à-tout, curieuse j’aime sans découvrir sans avoir besoin d’aller bien loin (même si comme 90% des gens j’aime voyager mais j’ai pas encore pu aller bien loin).

Toutefois, dans mes passions, deux ont toujours été présentes. Je vous ai déjà parlé de l’écriture, bien sûr, mais il y a aussi la lecture. Je ne parle pas « seulement » des 15 et 18 livres que j’ai dû lire pendant mes 2 étés de classe préparatoire littéraire – alors oui, c’était long, oui, je me suis endormie plusieurs fois sur les bouquins de géographie, mais non, je n’ai pas abandonné et je suis allée AU BOUT DU BOUT ! – mais je pense également à d’autres lectures même si je garde une certaine préférence pour la littérature classique.

En dehors des textes en prose, j’aime aussi décortiquer les paroles de musiques, particulièrement les textes français : Brel, Brassens, Françoise Hardy, Cabrel, Barbara, Grand Corps Malade, Clara Luciani, Stromae, etc. A tant me consacrer à la musique, j’ai construit mon plus grand talent : le blind test musical !  Je sais, je sais, ce n’est pas encore une compétence reconnue sur un CV, mais arrêtons nous un instant pour voir les qualités que cet exercice demande : une mémoire monumentale, une réactivité remarquable, une faculté de concentration considérable. Il est également pertinent de montrer qu’une mélomane prête attention au texte, à la musicalité, au ton et à la sensibilité que dégage une musique… Autant d’éléments qui sont gages de qualité chez une bonne communicante…

Mon parcours scolaire

Parcours scolaire de Mathilde Lestoquoy

Mes expériences professionnelles

Parcours professionnel de Mathilde Lestoquoy

Recommandations

Mathilde a été très impliquée en cours [...] et son niveau d'anglais est bon (B2). Elle s'est également distinguée lors de la séquence de débat en anglais où elle a été un réel moteur pour son équipe [...].
Elyes Chaouch
Professeur d'anglais
à l'Université Paul Sabatier, Toulouse
Les personnes travaillant avec Mathilde et moi-même pouvons témoigner de la qualité de son travail et de son sérieux. [...] Elle s'est intégrée très facilement à notre équipe.
Cindy Jeanblanc
Chargée de développement
à Makina Corpus, Toulouse
Mathilde est une personne très consciencieuse et au fort potentiel. Je suis convaincue qu'elle possède tous les atouts pour poursuivre sur cette voie.
Marguerite Boulle
Chargée de communication
à l'Université Toulouse - Jean Jaurès